Playlist Mars-Avril


Un petit melting pot musical de mes derniers coups de coeur et découvertes de ces deux derniers mois. Après avoir découvert la sortie (oui, c'était fin 2015, mais apparemment je vis dans une grotte) du nouvel album de Chvrches, j'avoue que j'ai énormément écouté ce nouvel opus, ainsi que le premier, en boucle. Malgré tout, j'ai trouvé quelques petits moments, quand même, pour écouter deux ou trois autres sons.

 
Clearest Blue - Chvrches
Aaaaaaaaah. Chvrches, c'est clairement un groupe que j'adore ! Après avoir beaucoup écouté cet album, Every Open Eye (2015), je l'aime encore plus que le premier. La voix cristalline et presque fragile de la chanteuse, Lauren Mayberry, m'envoute totalement. Leur univers est assez particulier, à la fois onirique, poétique et très rythmé. Apparemment, ils sont classés comme un groupe "électro-pop", mais je trouve difficile de réellement les cloisonner dans un style musical. Bref, j'adoooooore ce nouvel album et, parmi beaucoup d'autres, cette chanson est l'une de celles que j'ai le plus ré-écouté sans cesse !

Recover - Chvrches
Tiens, encore eux ? Haha ! Après avoir découvert le nouvel album de Chvrches, je me suis tout naturellement replongée dans l'opus précédent. Bon, j'avoue, je me suis fait une playlist avec les deux albums que j'ai écouté en boucle. Et, au final, j'ai remarqué que cette chanson, pour laquelle je n'avais pas spécialement eu un coup de coeur précédemment, était totalement géniale (et oui je suis très objective comme vous pouvez le voir...) ! Enfin, de toute façon, le mot d'ordre de cette playlist c'est : écoutez les deux albums de Chvrches, vous ne serez pas déçus :D

&On&On&On - Born Ruffians
Aller, on change un peu ! Début avril j'ai eu la chance d'aller écouter le groupe Born Ruffians en concert, au Café de la danse. Outre la salle super sympa avec un beau mur, en belles pierres blanches apparentes, qui donnait un charme unique au background de la scène, le groupe était top ! J'étais contente qu'ils aient proposé une playlist mélangeant des chansons de plusieurs de leurs albums, bien que frustrée qu'ils aient joué si peu longtemps sur scène... Mais, enfin, ça m'a permis de me replonger dans leurs albums et de vous faire découvrir un des titre que j'aime beaucoup en ce moment.

My Love (Ay Ay Ay) - Cristobal and the sea
La première partie du concert des Born Ruffians m'a permis de découvrir ce groupe. J'avais écouté leurs top 5 des chansons les plus écoutées sur Spotify, la semaine avant le concert, sans grande conviction. Mais une fois sur scène, ce groupe est génial. Ils ont un univers totalement atypique, envoûtant, entre l'incantation joyeuse au coin du feu et l'idée qu'on peut se faire d'une soirée hippie, haha. C'était plein de positivité, de joie, de gargarismes chantés, une vraie bonne découverte !

 So Allowed - Beirut
Enfin, pour rester dans une ambiance peaceful, j'ai pas mal écouté l'album No No No de Beirut, dont cette chanson est extraite. La voix de ce mec est totalement ensorcelante et c'est exactement le genre de musique que j'aime écouter pour bosser. J'ai choisi cette chanson ci, mais l'album entier est une vraie réussite !

Et vous, des titres entêtants ces mois passés ? :)

Une balade à Orléans


Fin février, j'ai eu la chance de pouvoir découvrir la ville d'Orléans en rendant visite à une amie précieuse : Claire. Malgré le temps plutôt pluvieux (euphémisme bonjour), nous avons quand même réussi à déambuler dans cette mignonne petite ville que j'ai découvert à ses côtés. Orléans semble être une ville plutôt calme et proprette dont le centre ville se visite à pieds, au long de ses pavés. Nous avons donc bravé le crachin pour explorer Orléans et ses trésors (oula comme j'y vais !).


 Et comment parler d'Orléans sans mentionner la superbe Cathédrale Sainte-Croix ? La façade fraichement nettoyée lui donne une allure majestueuse et très lumineuse, ce qui contrastait beaucoup avec le ciel bien gris ! Mise à part qu'il faisait extrêmement froid à l'intérieur (froid du genre polaire, d'ailleurs...), j'ai trouvé que cette cathédrale était superbe. La nef était bien éclairée, malgré le mauvais temps, ce qui ne fait pas de ce lieu une sorte de vieille cave, comme le sont malheureusement beaucoup d'églises. Mon vrai coup de coeur va aux vitraux qui sont très colorés et assez contemporains dans le choix des formes, très graphiques.


En sortant de la cathédrale, nous sommes passées devant l'Hôtel Groslot, qui après avoir été un hôtel particulier qui accueillit, entre autres têtes couronnées, Marie de Médicis, est désormais l'hôtel de ville d'Orléans. L'architecture de ce bâtiment est typique de la Renaissance et est composée de briques rouges disposées en losanges, ce qui en fait un édifice très coloré !


Enfin, nous avons aussi fait un petit détour par le jardin Jacques Boucher, caché entre plusieurs bâtisses en plein centre ville, ce petit coin de verdure doit être un vrai havre de paix en été, au beau milieu de la ville. Je suis tombée sous le charme de ce jardin, que nous avons traversé assez rapidement mais dont j'ai tout de suite aimé l'ambiance : arcs en fer forgé, sculptures astronomiques, plantes grimpantes... Un vrai petit jardin caché.

"Quand la musique est bonne..."



Pas de playlist de décembre ? Histoire de ne pas être redondante et de balancer les mêmes christmas carols qu’on écoute en boucle en cette période noëlesque, j’ai préféré faire l’impasse plutôt que de vous balancer des clips de « Oh Christmas Tree ».

Du coups, on recommence sur de bonnes bases avec les sons de janvier ! Ces mois ci, j’ai malheureusement perdu mon accès à Spotify US quelques semaines après mon retour en France (Ô rage, Ô désespoir…), donc je me suis remise sur la version française. Ma foi, grand bien m’en fit puisque que j’ai découvert pas mal de sons ici et là. Il semblerait d’ailleurs que je sois dans une période « indie » assez prononcée… Mais vous entendrez par vous même !


The Keys - Talisco
J’ai flashé sur ce son alors qu’une pub passait à la télé un soir, et, l’oreille tendue, j’ai adoré que la musique soit séparée en plusieurs thèmes différents. J’adore la dynamique de ce genre de son multifacettes: un thème avec une instru bien présente, un autre thème avec de la voix seule bien claire, une alternance entre des voix en coeur et des voix seules féminines et masculines. Un vrai petit condensé de dynamisme et de joie de vivre. J’adore, je trouve ça super motivant !



Absolutely - Ra Ra Riot
Tellement hâte que leur nouvel album sorte ! Du coups, en attendant le 19 février prochain, je m’écoute, en boucle, le single de ce futur opus. Tout ce que j’aime chez Ra Ra Riot (que j’avais découvert aux US), c’est ce que côté un peu disco (oui oui, dans les instrus et les intros) et très dynamique, un peu popifiant mais pas popgonflant (quel jeu de mot). Bref, gros gros coup de coeur !

  

Let Me Down Easy - Sheppard
Apparemment un son super connu. Je suis à la ramasse… Mais bon, j’apprécie toujours une petite pop tout en rythme, comme dit plus haut avec du dynamisme (je sens que ce mot va réapparaître plusieurs fois dans cet article…) sans que ça ne me fasse sortir les yeux des orbites à cause d’un trop plein de « boumboum » et de sampling à outrance (désolée la pop, mais parfois tu abuses des bonnes choses).



Ex’s & Oh's - Ellie King
Regardez le clip. Un vrai plaisir féministico-jouissif, haha. Bref, passons sur le clip qui, ma foi, m’a fait bien rire, ça fait plaisir un clip où se sont les mecs qui sont torses nus et que le beau rôle dominant soit celui donné à la femme ! Ca change un peu, non ? Et j’adore le second degré de ce clip, qui plus est :) Sinon, j’aime beaucoup le timbre de Ellie King, le rythme endiablé de cette chanson et les paroles qui, il faut le dire, sont vraiment très drôles : « I had a summer lover down in New Orleans - Kept him warm in the winter, left him frozen in the spring » ou encore « they gonna run back to me - 'Cause I'm the best baby that they never gotta keep ». Petit plus ? Je la trouve trop choue, peau diaphane, cheveux blanc/blond et un caractère bien trempé !



Love is blindLåpsley
Encore un timbre qui fait vibrer, j’adore quand elle va dans les graves, dans le refrain. Outre sa voix, j’aime beaucoup le thème du refrain qui est très entrainant, dynamique (et oui, le retour) et qui coupe assez bien avec le thème du reste de la chanson. Un petit coup de coeur qui me fait penser que je devrai vraiment me pencher un peu plus sur son album lorsqu’il sortira en mars prochain. Et mention spéciale au clip, dont je trouve le jeu de flou complètement raccord avec le rythme de la chanson et qui en plus d’être minimaliste (et un peu feignant haha) permet de bien se focaliser sur le son plus que sur les images qui défilent. J’aime beaucoup l’univers pour le moment, à confirmer avec l’album !


Voilà voilà pour les petites news musicales ! En espérant que vous me partagerez vos découvertes de ce début d’année pour enrichir ma musicothèque :) 

Les bonnes résolutions… d'une chômeuse.



Eh, bonne année ! Tout vient à point à qui sait attendre, comme on dit et on est encore en janvier, alors autant en profiter pour souhaiter tout le meilleur à chacun. 

J’ai lu beaucoup de « non résolutions » sur différents blogs, apparemment c’est la mode de faire des résolutions qui ne sont pas des résolutions, soit, de toute manière j’envisage toujours ce début de nouvelle année comme un moteur de projets (oui oui, avec un « s », histoire de se challenger hein!) plus que comme le point de départ de résolutions strictes et immuables (on ne va pas se mentir, ça ne marche pas chez moi). 

Et donc, pour moi, janvier, c’était surtout le début d’une nouvelle et grande aventure : le chômage. CHAMPAGNE, WOUHOU ! Non ? Ce n’est pas la réaction escomptée ? Ah… pardon. En plus d’avoir pris une grosse claque en passant mon quart de siècle courant janvier (CHAMPAGNE, WOUHOU ! Ça marche là, non ?!), je me retrouve donc jeune (sur)diplômée à la recherche de son premier emploi. Le marché du travail, dans ma branche, étant actuellement surtout en recherche de stagiaires, je postule un peu à droite à gauche, sans grande passion, ne trouvant pas l’annonce de « ma vie » comme on dit. Mais je ne désespère pas (pour le moment…) et je continue de checker mes sites de prédilections pour chercher l’annonce qui changera la face du monde… ou plus modestement qui changera le court de ma vie ! 

Et donc, si on en revient au thème de cet article (je m’égards facilement), j’ai décidé de prendre quelques résolutions de chômeuse. Je n’ai pas envie de tomber dans le cercle vicieux que j’enclenchais souvent pendant mes vacances : coucher à 3h du mat et lever à 11h = état léthargique tout le reste de la journée. Non. En plus, mon grand âge avançant (quart de siècle représente), je n’arrive plus à dormir jusqu’à midi, donc même si je me suis couchée à des heures indues, mon horloge interne est toujours là pour me rappeler qu’il est déjà 9h et qu’il ne faudrait pas abuser, tout de même ! J’ai donc décidé de me challenger un peu pendant ce chômage et de le rendre le plus productif possible !

Oui, j'aime les chats.

Améliorer mes skills pro pour trouver du boulot !


On parle de la rime dans ce titre ? Haha, bref. Vu que mon domaine de compétence c’est la créa, je me suis dit que tant qu’à faire, autant utiliser mon temps pour faire des choses qu’il m’était impossible de faire avant car j’avais trop de boulot avec les cours. Du coups, je me suis lancée plusieurs défis créatifs :

M’améliorer en dessin

Je complexe énormément sur mon niveau de dessin. Du coups, quoi de mieux que prendre du temps pour bosser un peu ? Pour ça, j’utilise ce site qui me permet de faire du modèle vivant en ligne. D’ailleurs, l’autre jour j’ai vu des modèles vivants dessinés par l’illustratrice Diglee, sur Instagram, d’une beauté, ça m’a bien motivée à m’y remettre ! D’ailleurs, elle a fait plusieurs tutoriels sur l’illustration : Courez voir ça ici si vous êtes amateurs ! :)

Apprendre l'aquarelle

Bon. Désolée pour la redondance. J’ai toujours adoré l’aquarelle. Je trouve cette technique magnifique, très sensible, le lavis donne un côté brumeux que j’aime particulièrement. Par contre, je n’ai jamais pigé la technique. Du coups, après avoir ré-essayé un peu de mon côté ces dernières semaines, je vais me procurer un bouquin pour vraiment apprendre pas à pas en l’alliant avec des vidéos car seule… ça ne donne pas grand chose.

Refaire de la photo

Il y a plusieurs années j’étais vraiment très portée sur la photographie. J’embarquais mes potes pour des shootings impromptus en forêt, pour m’éclater à les prendre sous tous les angles. J’aime particulièrement les portraits, donc pourquoi ne pas re-tenter l’expérience ?

Donner un avenir à ce blog

Créé à l’origine pour me servir de journal de bord lors de mes quelques mois aux USA, j’ai apprécié écrire et travailler sur ce blog, alors je me dis, pourquoi ne pas le continuer et lui donner une autre dimension, plus large que les voyages ? J’ai envie de me faire plaisir, de parler lectures, cuisine, mode, culture, musique, lifestyle… Rien de bien original, mais j’ai quand même bien envie de poursuivre cette aventure bloguesque !

Continuer le sport

Enfin, je me suis mise à courir lors de mon séjour aux USA, du coups j’aimerai continuer à être assidue : je ne suis pas du genre à courir un marathon, mais juste de me motiver pour aller courir plusieurs fois par semaine, à mon rythme, et de me remettre au yoga en suivant le Yoga Camp de Adrienne, de la chaine Yoga with Adrienne. J’adore cette fille ! Sa voix est apaisante, elle est drôle et en plus, c’est en anglais !


Voilà pour cette note plus personnelle !

Et vous, quelles sont vos envies et projets pour cette année ? 

Floride



Voici donc (enfin) quelques photos de mon petit périple en Floride ! Après avoir terminé mon stage et quitté Indianapolis sous la neige fin novembre, j'ai pris l'avion et gagné 20 degrés pour arriver à Tallahassee, en Floride ! J'y ai passé quelques jours en compagnie de famille éloignée (que je rencontrais pour la première fois) qui m'a fait découvrir la ville et ses environs.


J'ai eu la chance de visiter le Wakulla Springs State Park, situé à une quarantaine de minutes de Tallahassee. Ce parc appartient et est entretenu par l'état de la Floride et propose une visite en bateau sur le lac, afin de découvrir la beauté du lieu et de ses habitants. Oui, oui, j'ai bien rencontré quelques bêtes sauvages, des plus inoffensives tortues terrestres et autres oiseaux, aux bien plus impressionnants petits alligators.

Il faisait un temps superbe, le soleil était à son zénith et nous avons profité d'une balade agrémentée des commentaires du ranger (garde forestier) sur tous les petits détails sur la faune et la flore du Wakulla Springs State Park. Une des choses que j'ai préféré, et cela dans toute la Floride, ce sont ces grands arbres desquels tombes ces sortes de mousses, nommées "moss" en anglais, qui donnent un air dramatique et un peu fantomatique aux paysages. C'est typique du sud des États-Unis.











Après mon séjour à Tallahassee et ses environs, j'ai fait un long voyage de douze heures en car, de nuit, pour relier Tallahassee à Miami Beach ! Outre le voyage qui fut moins désastreux que ce que j'avais imaginé, je suis arrivée à Miami en début de matinée, grand soleil, chaleur tropicale : rien de mieux pour me remettre de ma longue nuit.

Pendant ma semaine à Miami Beach, j'ai pu profiter de quelques jours de soleil, pendant lesquels j'ai été à la plage, j'ai visité, ainsi que de la pluie tout l'autre moitié de mon séjour. Malgré ces jours humides, j'ai pu continuer à visiter et à apprécier cette ville qui, même pluvieuse, reste tropicale et donc très chaude. J'ai appris que lorsqu'il y a beaucoup d'orage et de pluie, il était courant que Miami Beach soit évacuée car avec la montée de l'eau et un système d'évacuation des eaux assez mauvais, l'île se retrouvait facilement partiellement engloutie. Heureusement, j'y ai échappé !

Miami Beach est une ville très vivante, estivale, où la vie est douce. J'ai été très surprise que dans beaucoup de situations on commence par d'abord m'aborder en espagnol avant d'utiliser l'anglais. Proche de l'Amérique du Sud, Miami est considérée comme une ville cosmopolite très influencée par les racines latines et les traditions mexicaines, brésiliennes... Le soir, la musique est partout, des énormes boîtes de nuit aux petits restaurants que fréquentent les locaux, ce qui participe grandement à la douceur de vivre.











Enfin, la dernière grosse étape avant mon retour en France (et dans le froid de l'hiver) a été la visite des Everglades ! À à peine une heure de Miami, on peut accéder au Everglades State Park. Tous les State Parks sont payants et les amoureux de la nature peuvent payer un pass annuel qui leur donne accès à tous les parcs. J'ai eu la chance de visiter les Everglades accompagnée de Marianne, l'amie d'une amie, qui est une passionnée de nature et une grande connaisseuse des Everglades ! Elle m'a donc fait visité ce magnifique coin de paradis où la nature est conservée et s'étend à des centaines de kilomètres à la ronde, comme si toute trace humaine avait disparue.

Vu qu'il avait plu les 3 derniers jours, j'ai eu énormément de chance car la pluie fait sortir les alligators et les crocodiles de l'eau (car elle refroidie beaucoup à cause de la pluie). Du coups, j'en ai vu beaucoup, de plus ou moins près et c'était vraiment impressionnant ! 










Et voilà ! Après ce petit séjour, il est certain que je reviendrai en Floride pour continuer à visiter ce magnifique état, plein de surprises et de nature, typique des USA aussi bien dans sa diversité culturelle que ses clichés typiquement 'ricains (et son beau temps héhé).

Groove d'octobre

L'avantage d'utiliser Spotify US (en plus des suuuuuper pubs en anglais pour les produits ménagers... mais passons) c'est que je découvre pas mal de musiques et groupes que je ne connaissais pas du tout, récents ou pas du tout d'ailleurs.

Je voulais juste souligner que, maintenant que je parle pas trop mal anglais et que je comprends vraiment les paroles en écoutant les musiques, le dernier morceau, Milkshake, est juste un tel scandale, tout en non subtilité métaphorique et le clip, Jesuuuus, scandalous à souhait, cette "pluie" de milkshake... Et ce qui est dingue pour un pays comme les États-Unis, qui *biip* les gros mots à la télé, c'est que ce clip n'a pas été censuré ni même cause de scandale lors de sa diffusion, il y a six ans de ça ! J'adore ! Vous m'en direz des nouvelles :')

Donc voilà mes gros coups de coeur d'octobre, écoutés en boucle, sans modération, pour bosser et cuisiner ce mois ci ! :)















Happy Halloween !

Trick or treat !

Heureux Halloween tout le monde ! J'espère que même loin des USA où la tradition est inévitable, vous avez pu profiter d'Halloween pour vous goinfrer de bonbons et autres petites joyeusetés bien sucrées, tout en regardant des films d'Halloween et, pour les plus chanceux, que vous avez pu vous déguiser !

Ici, difficile de passer à côté de cette fête qui est aussi bien préparée que Noël. Halloween est un rendez-vous incontournable aux États-Unis et cela fait depuis fin août que les magasins ont déjà des rayons bien garnis de décorations effrayantes et de paquets de bonbons énoooormes. Mais ce qui fait vraiment la différence, c'est la ferveur avec laquelle les gens décorent leurs maisons et se réunissent, entre voisins ou en famille, pour préparer la fête.

Attention, si l'un de vous est allergique aux posts agrémentés de 8000 photos (oui oui, pas moins, c'est mon côté marseillais..ou pas), alors ce billet risque de vous être fatal. MOUHAHAHA. Pardon.









J'ai passé toute l'après-midi du 31 octobre à arpenter les rues de divers quartier d'Indianapolis pour prendre en photo les maisons et leurs décorations plus ou moins folles, kitsch et... inventives ! Cela m'a permis, entre autre, de faire un petit tour de l'architecture locale qui diffère vraiment beaucoup de ce que nous connaissons en Europe (surtout quand, comme moi, on vient d'une ville nouvelle.. SQY représente, sisi).

Prendre des maisons en photo m'a permis de parler avec certains de leurs habitants. Je leur demandais leur autorisation pour prendre la devanture de la maison en photo, en leur expliquant qu'en France la tradition d'Halloween n'était pas vraiment répandue. Quelques soient les quartiers que j'ai traversé, plus ou moins aisés, les gens ont toujours été d'une gentillesse et d'une curiosité qui me surprend toujours.









À travers cette balade, j'ai rapidement constaté qu'Halloween est une fête qui s'émancipe de la notion de classe sociale. Tous les américains fêtent Halloween, quelque soit leurs moyens. Mais, bien entendu, c'est au niveau des décorations et des maisons qu'on se rend compte qu'on est dans un quartier plus ou moins aisé. La rue Meridian, à Indianapolis, est l'une des rues les plus riches. Les maisons ressemblent à des manoirs, voir des petits châteaux, toujours dans ce style architectural assez unique. Dans cette rue, pour Halloween, les gens distribuent des bonbons.... et des hotdogs, frites et autres snacks chauds. Ils installent carrément des barbecues et des stands pour que les enfants et leurs parents se restaurent un peu pendant le "trick-or-treating".









Mais qu'est-ce que le "trick-or-treating" ? C'est simplement le nom donné à la tournée effectuée par les enfants pour aller récolter des bonbons en toquant aux portes des maisons de leur quartier. On croise les enfants par bande, de tout âges, accompagnés ou non par leurs familles. Lorsqu'ils toquent à une porte et que l'hôte l'ouvre, les enfants scandent "Trick or treat", qui veux littéralement dire "Un sort ou des friandises".































Et pour finir ce trèèèèès long article, quelques photos de ma petite citrouille que j'ai taillé avec amour, allumée et mise dehors en cette soirée d'Halloween. N'est-elle pas mignonne ? Et chanceuse, en plus, car elle n'a pas encore été grignotée par nos (très nombreux) voisins les écureuils !




Et voilà ! En espérant que cela vous aura un peu fait partager l'ambiance halloweenesque locale !