Minimalism : a documentary about the important things

16:22



Minimalism : a documentary about the important things


★★★☆☆


Ce documentaire est une bonne première approche pour entrevoir les possibles d'une vie tournée vers le minimalisme. À première vue, ce n'est pas du tout, mais alors pas du tout, un documentaire qui m'est destiné, étant de nature assez bordélique et ayant beaucoup de mal à me séparer de mes affaires, pourtant j'ai trouvé la thématique intéressante.

Le documentaire tourne autour de l'initiative de deux amis, Joshua Fields Millburn et Ryan Nicodemus, qui ont découvert ensemble les joies d'une vie minimaliste tournée vers moins de possessions matérielles pour tendre vers plus de liberté. Ils ont crée ensemble le blog The Minimalists sur lequel ils témoignaient de leurs expériences. Au travers du documentaire, on suit leur roadtrip à travers les États-Unis pour faire des rencontres et des dédicaces suite à la sortie de leur livre. Ces séquences sont entrecoupées d'interviews d'autres américains pratiquant le minimalisme dans leur vie quotidienne, à des échelles différentes.

Si on s'émancipe un peu du témoignage de Joshua et Ryan qui, je trouve, tourne un peu trop à l'auto-promotion, les autres témoignages m'ont beaucoup plus parlé. Sont évoqués des sujets très variés comme le fait d'avoir une conviction personnelle qui tend vers le minimalisme, mais de devoir vivre avec les autres, en famille par exemple, et donc de devoir aussi faire des concessions, de devoir s'adapter. Le notion de minimalisme est évoquée dans un sens très large, pas uniquement dans le sens d'avoir beaucoup de possessions matérielles et de s'en séparer. On peut voir des personnes ayant décider de vivre dans de toutes petites maisons roulantes et donc d'adapter leurs possessions en fonction de leur place, mais aussi de vivre une vie plus minimaliste dans le sens où on s'éloigne de la pression sociale qui nous fait toujours vouloir consommer plus, toujours vouloir souhaiter ce que nous n'avons pas. Le minimalisme, pour certains, les a aider à se recentrer sur les choses qui comptaient vraiment pour eux et donc à se rapprocher de leurs amis, de leur famille.

Là où le documentaire m'a particulièrement parlé, c'est lorsqu'a été évoquée la façon dont l'accumulation, de vêtements pour ma part, permet de combler quelque chose. Avoir cette prise de  conscience permet déjà de réfléchir : Pourquoi acheter une nouvelle robe alors que j'en possède déjà beaucoup ? Bref, ce documentaire, au travers des témoignages, pose des questions, mais ne donne pas de réponse concrète sur le cheminement vers le minimalisme. Pas de technique pour se séparer intelligemment de ses affaires, pour consommer moins mais mieux. Ce documentaire propose une approche assez large qui effleure les possibles de ce courant de pensée.

You Might Also Like

0 commentaires

Popular Posts

©

Les images et textes de ce blog sont soumis à des droits d'auteur et ne peuvent être utilisés sans autorisation.

Subscribe